Rachat de crédit et titre de séjour : qu’en est-il ?

En France, un emprunteur de nationalité étrangère peut obtenir un regroupement de crédit. Pour cela, il doit satisfaire certaines conditions en termes de stabilité professionnelle et financière, mais aussi et surtout en termes de durée et régularité de séjour. Cependant, avec quel titre de séjour peut-on prétendre pour un rachat de prêt ?

Rachat de prêt pour un emprunteur étranger : ce qu’il faut savoir

En France, une personne de nationalité étrangère peut prétendre à un financement à la consommation, un prêt à l’habitat et même un regroupement de crédits sous certaines conditions d’éligibilité.

Comme tout demandeur de crédit, il doit avoir une stabilité professionnelle et financière, un comportement bancaire serein, un taux d’endettement raisonnable…, en fait, il doit réunir certaines conditions comme n’importe quel autre demandeur de crédit.

Par ailleurs contrairement aux emprunteurs Français, un étranger doit rassurer la banque sur la régularité et la durée de son séjour. En fait, pour l’établissement bancaire, le plus important, c’est de savoir que le demandeur, même de nationalité étrangère, est solvable et qu’il pourra entrer en contact avec lui en cas d’impayés.

En d’autres termes, les critères d’obtention d’un financement ou d’un regroupement de prêts pour un étranger sont quasiment les mêmes que pour un emprunteur Français. La différence réside principalement sur le type de justificatif d’identité qu’il faut fournir. Pour un emprunteur étranger, les prêteurs exigent un titre de séjour en France.

Quelles sont les cartes de séjour éligibles à un rachat de crédit ?

Même pour un emprunteur étranger travaillant et résidant en France de manière légale, le rachat de prêt est parfois l’une des meilleures alternatives pour réorganiser durablement la gestion de ses finances. Pour y prétendre, il doit fournir à l’établissement sollicité un titre de séjour. Cependant, quels sont  les titres de séjours éligibles à un regroupement de prêts ?

En fait, tout étranger solvable et disposant une carte de séjour peut prétendre à un regroupement de prêts. Toutefois, le financement dépend de la nature de l’opération (rachat de crédit immobilier, regroupement de prêts à la consommation), du montant à financer, mais aussi des garanties à apporter.

A savoir que pour un rachat de prêt immobilier, c’est-à-dire, un propriétaire étranger souhaitant faire racheter ses encours immobiliers, la durée de validité de la carte de séjour n’est pas un critère essentiel pour la banque à partir du montant où le financement sera assorti d’une garantie (hypothécaire, cautionnement).

En d’autres termes, même avec un titre de séjour d’un an, il est possible de prétendre à un rachat de crédit immobilier garanti par une hypothèque ou un cautionnement. Par ailleurs, pour un rachat de crédit consommation et sans garantie, les banques exigent dans la plupart des cas une carte de résident de 10 ans.


Simulateur rachat de crédit