Le rachat de crédit pour réduire la durée de ses encours

Si dans la plupart des cas, le regroupement de crédits est sollicité pour réduire le montant des mensualités entraînant un allongement de la durée des encours, il peut aussi permettre de réduire la durée de remboursement des prêts. A certaines conditions toutefois.

Réduire la durée de prêt avec le rachat ou la renégociation de crédit  

Faire réviser son contrat de crédit, que ce soit par un regroupement ou une renégociation de crédit, est devenu une opération bancaire très sollicitée par les Français.

Depuis le début de l’année, ces opérations ont représenté près d’un financement sur deux. Des statistiques que la banque de France confirme avec un constat inédit : en mai la part des regroupements de crédit a atteint 50 % de la distribution totale du crédit.

Cependant, faire racheter ses encours ou les renégocier revient à obtenir des conditions de financement attractives caractérisées par une diminution du taux d’intérêt de ses encours.

Ainsi, cette baisse du taux permet de réduire le montant de ses échéances, de baisser sa durée de remboursement en conservant les mêmes charges mensuelles. Dans certains cas, l’emprunteur peut réduire sa durée de remboursement et le montant de ses échéances.

Par ailleurs, il est capital de distinguer la renégociation de crédit auprès de son prêteur et le regroupement de prêt avec une banque concurrente ou un intermédiaire bancaire.

Réduire sa durée de remboursement : une opération rentable ?

Baisser la durée de ses encours n’est pas toujours une opération rentable et pour que ce soit le cas, plusieurs facteurs doivent être réunis.

Obtenir un taux d’intérêt attractif étant la principale condition, l’écart entre le taux d’origine et le celui proposé doit être au moins d’un point de base. Cette règle peut être assouplie avec un écart de 0,75 point de base dans certains cas particuliers.

La règle d’un capital restant dû minimum, qui partage les spécialistes, ne peut pas être assouplie. Le montant restant dû doit s’élever au moins à 50 000 euros, selon certains spécialistes, mais d’autres placent ce plancher à 70 000 euros.

Dernier facteur, la durée restante de remboursement doit être importante. En fait, le rachat de crédit pour réduire la durée de remboursement engendre souvent des frais de pénalités de remboursement anticipé, plafonnés à 3 % du montant restant dû.

Ces frais doivent être inférieurs au gain financier de l’opération. Ainsi, ceux qui souhaitent vendre rapidement leur bien, n’ont pas intérêt à procéder à un remboursement par anticipation leurs encours.

Pourquoi réduire la durée remboursement de ses crédits ?

Dans le cadre d’un crédit, la durée de remboursement idéale n’existe pas. Le choix doit dépendre du profil de l’emprunteur,  de sa situation financière et de ses projets.

Il faut savoir que plus la durée du prêt est longue, plus le financement coûte cher car, l’amortissement du capital dure également plus longtemps, or c’est sur le capital emprunté que les intérêts sont calculés.

En fait, avec un crédit long, le prêteur prend davantage de risques, cela se traduit par un taux d’intérêt plus important.


Sur le même sujet