Rachat de crédit immobilier : les taux d’intérêt repartent à la baisse

Malgré quelques prévisions haussières, les taux d’intérêt des crédits immobiliers ont continué de baisser en octobre. Une chute qui devrait encore continuer en novembre 2016.

Taux d’intérêt de crédit immobilier : un nouveau plancher

Selon les derniers chiffres de l’Observatoire Crédit Logement/CSA, le taux d’intérêt moyen des prêts immobiliers s’est établi à 1,33 % en octobre, contre 1,41 % un mois plutôt. Certes, les barèmes sont en baisse continue depuis près d’un an, mais cette dernière surprend bon nombre de spécialistes.

En fait, c’est à la rentrée que les établissements bancaires diminuent considérablement leurs barèmes pour mieux profiter de l’embellie traditionnelle de la demande, avant de les réviser à la hausse à l’approche de l’hiver.

Cette année, les barèmes continuent de chuter et la tendance baissière pourrait même s’accentuer en novembre avant de se stabiliser et remonter légèrement début 2017, c’est en tout cas ce que prévoient les banques et leurs intermédiaires.

Par ailleurs, il faut savoir que cette baisse concerne principalement les banques qui étaient moins bien positionnées ou qui n’ont pas encore satisfait leurs objectifs commerciaux et qui cherchent maintenant à se remettre dans la concurrence. Une nouvelle opportunité pour ceux qui s’endettent, mais aussi pour ceux qui souhaitent revoir les conditions de leurs encours.

Le rachat de crédit immobilier pour prétendre aux meilleurs taux

Certes, la part des rachats de prêt est passée de 37,4 % en 2015 à seulement 23,4 % en 2016. Certes, les banques ont complètement changé de politique commerciale. Certes, les établissements bancaires préfèrent désormais consentir des efforts sur leurs marges plutôt que de voir leurs clients faire racheter leurs encours par la concurrence…, mais pour prétendre aux meilleurs taux en vigueur, il est vivement recommandé de faire un rachat de crédit immobilier dans un établissement bancaire ou via un intermédiaire bancaire spécialisé.

Pour rappel, cette opération bancaire consiste à rembourser par anticipation son prêt à l’habitat afin de mettre en place un nouvel emprunt à taux réduit. Même si elle implique de payer des pénalités de remboursement anticipé, des frais de mainlevée ou encore des frais d’une nouvelle garantie, il faut savoir qu’elle peut être particulièrement avantageuse sous certaines conditions.

En fait, il faut obtenir un taux d’intérêt très attractif par rapport au taux initial, le financement doit être récent, le capital restant dû doit aussi être important. En respectant ces conditions, il est possible de réduire, soit sa durée de remboursement, soit le montant de ses échéances ou encore les deux.


Simulateur rachat de crédit