Rachat de crédit avec banque étrangère

Si l’ouverture d’un compte bancaire dans une banque étrangère (communautaire et non communautaire) est possible et légale sous certaines conditions, qu’en est-il pour l’obtention d’un prêt ou d’un rachat de crédit dans une banque étrangère.

Peut-on obtenir un rachat de crédit hors de France ?

Grâce à l’harmonisation des marchés financiers et à la libre circulation des capitaux au sein de l’Union Européenne, il est possible de nos jours d’obtenir un crédit dans d’autres pays Européens (Belgique, Italie, Allemagne...).

Des financements peuvent aussi être accordés aux Français installés dans l’Hexagone par des établissements bancaires Américains, Russes ou encore Asiatiques sous certaines conditions. Cependant, le financement dépend du type de projets (crédit immobilier, prêt à la consommation, rachat de crédit), du profil emprunteur et des garanties à apporter aux prêteurs.

En d’autres termes, il est possible d’obtenir certains types de rachats de crédit hors de France sous certaines conditions, au moins en théorie. Toutefois, seuls les emprunteurs disposant de fortes garanties hypothécaires dans certaines régions Françaises ou dans le pays où le prêt est sollicité et de revenus conséquents peuvent prétendre à un rachat de crédit hors de France.

Par ailleurs, s’il est possible d’obtenir un regroupement de prêts dans un autre pays, il faut savoir que cela reste très compliqué, voire impossible, pour le rachat de prêt à la consommation sans garantie, notamment à cause de l’absence de garantie hypothécaire ou du faible montant du projet.  

Le rachat de crédit en France ou à l’étranger ?

A savoir que dans le cadre d’un projet de rachat de crédit, les lois et les conditions du financement peuvent être différentes d’un pays à un autre. En France, ce type de financement est soumis soit à la législation encadrant les crédits immobiliers, soit celle encadrant les prêts à la consommation.

Dans un autre pays, les modalités du prêt peuvent être différentes qu’en France. De ce fait, l’emprunteur doit se faire assister par un ou plusieurs professionnels locaux (courtier, notaire, avocat spécialisé…) maîtrisant les conditions de crédit dans le pays en question. Cela peut augmenter considérablement le coût de l’opération.

Cependant, est-il plus judicieux de faire un crédit à l’étranger qu’en France ? Il faut savoir qu’il est recommandé de solliciter un financement (immobilier ou consommation) dans son pays de résidence plutôt que dans un autre pays, surtout s’il s’agit d’un regroupement de crédits.

A savoir que cette opération bancaire qui nécessite de solder par anticipation un ou plusieurs financements de diverses natures, afin de mettre en place un nouvel emprunt, peut être particulièrement compliqué si la nouvelle banque se trouve à l’étranger même si le financement sera soumis à la législation du pays où le crédit doit être accordé.

De plus, l’emprunteur est mieux protégé par plusieurs lois dans l’Hexagone que dans la plupart des pays y compris ceux de la communauté Européenne. De ce fait, il est plus judicieux de faire son rachat de prêt en France d’autant qu’il est possible de solliciter un intermédiaire bancaire spécialisé capable de dénicher les meilleures offres en vigueur.


Sur le même sujet