Quelques astuces à connaître pour optimiser son rachat de crédit

Quelques astuces à connaître pour optimiser son rachat de crédit

Avec des taux d’intérêt historiquement bas, les candidats aux regroupements de crédit peuvent se réjouir. Cependant, il y a quelques astuces à connaître afin de tenter d’obtenir la meilleure offre en vigueur.

Les taux bas ne font pas tout

Selon les récents baromètres, la baisse des taux d’intérêt s’est accélérée. Des niveaux aussi attractifs n’avaient pas été atteints depuis la fin des années 1940.

Selon l’observatoire Crédit Logement/CSA, les taux moyens des financements à l’habitat se sont établis à 1,97 % le mois dernier contre 2,09 % en février et 2,15 % en janvier.

Cette baisse des taux commencée en novembre 2015 réjouit de nombreux emprunteurs souhaitant faire un regroupement de crédits (immobilier, consommation) puisque les taux pourraient même atteindre de nouveaux records à la baisse.

Cependant, si l’attention se focalise souvent sur le taux d’intérêt dans le cadre d’un regroupement de prêts, il faut savoir que ce denier ne fait tout. D’autres éléments peuvent aussi prendre une part importante.

Opter pour la délégation d’assurance emprunteur

Rappelons que l’assurance emprunteur prend une place importante dans un projet de regroupement de crédit, elle peut représenter jusqu’à 20 % du coût total de l’opération.

Par ailleurs, si la souscription d’un contrat d’assurance emprunteur est indispensable pour obtenir un financement, ce contrat peut être choisi ailleurs que dans sa nouvelle banque, grâce à la délégation d’assurance.

En fait, alors que le nouveau prêteur propose des contrats groupés, certains assureurs offrent des contrats adaptés et plus compétitifs, notamment si l’emprunteur à moins de 35 ans, non-fumeur et en bonne santé.

De plus, si l’offre de prêt est déjà signée, la loi Hamon accorde à l’emprunteur un délai d’un an pour trouver un autre contrat offrant au moins les mêmes garanties. Toutefois, la loi Hamon est très peu utilisée.

Garantie et rachat de prêt : la caution peut être une meilleure option

Dans la plupart des cas, la mise en place d’une garantie caution bancaire ou hypothécaire est indispensable lors d’un regroupement de prêts immobiliers.

Etablie par le notaire, la garantie hypothécaire peut comporter d’autres frais annexes, outre le coût de sa mise en place. Cependant, pour optimiser son rachat de prêts, certains spécialistes préconisent la caution bancaire. En général, la plupart des établissements prêteurs proposent un service de cautionnement.

En fait, si le nouvel emprunt est remboursé sans incident, une bonne partie de la caution est restituée à l’emprunteur.