Le prêt à la consommation se porte très bien

Automobile

Selon les récentes publications de l’Association des sociétés financières (ASF), le prêt à la consommation (personnel, renouvelable, affecté..) a progressé de plus de 6 % en 2016 confirmant ainsi son redressement.

Crédit à la consommation : troisième année consécutive de hausse

6,4 %, c’est exactement la hausse qu’enregistré le crédit à la consommation en 2016. Une progression nettement favorisée par le rebond des financements personnels et financements liés à l’achat d’automobiles. Avec cette variation, ce type de financement affiche une hausse pour la troisième année consécutive, selon les statistiques publiées par l’Association des sociétés financières (ASF). Ces récentes données montrent que 38,8 milliards d’euros de prêts à la consommation ont été accordés dans l’Hexagone l’an dernier. Néanmoins, cette production demeure inférieure de 13 % par rapport à la production historique enregistrée en 2007. Par ailleurs, force est de constater qu’après trois ans dans le rouge, l’activité du prêt à la consommation voit sa production grimper de 6,4 % en 2016, après une hausse de 6,3 % en 2015 et progression de 1,2 % en 2014.

Une activité favorisée par le rebond des prêts personnels et des crédits auto

A regarder de près les statistiques de l’Association des sociétés Financières, force est de constater que l’activité a été particulièrement favorisée par le rebond du prêt personnel qui est devenu le premier produit de financement des établissements spécialisés dans le crédit à la consommation. En 2016, la production du prêt personnel a augmenté de 6,8 % pour atteindre 13,4 milliards d’euros. Le financement d’automobiles favorisé par les opérations de location avec option d’achat (plus de 32 % à 5,3 milliards d’euros) a aussi soutenu la reprise du prêt à la consommation. Pour l’Association, une grande majorité d’emprunteurs souhaitant acquérir un véhicule neuf, préfèrent désormais la location avec option d’achat (LOA) aux prêts affectés. Conséquence : les prêts d’automobiles affectés ont accusé un recul de 8,9 % à seulement 2,6 milliards d’euros l’an dernier. Toutefois, pour les crédits affectés à l’achat de véhicule d’occasion, les chiffres montrent une progression de 9,3 % en 2016 à 3,3 % milliards d’euros. Quant à l’octroi des prêts renouvelables, la production est quasiment stable avec une hausse de 0,1 % à 10 milliards d’euros. Pour rappel, les crédits renouvelables connaissent certaine baisse de production depuis l’entrée en vigueur des mesures de durcissement de la loi les concernant en 2019.


Dernières actualités Consommation
55% des salariés du privé insatisfaits de leur revenu 55% des salariés du privé insatisfaits de leur revenu 24/04/2019 - Une majorité des employés français sont insatisfaits de leur salaire et ont besoin...
Maison : les Français privilégient les travaux de nécessité Maison : les Français privilégient les travaux de nécessité 18/04/2019 - Pour limiter les dépenses énergétiques, les Français améliorent leur isolation....
Le crédit auto dépassé par la LOA pour financer une voiture neuve Le crédit auto dépassé par la LOA pour financer une voiture neuve 16/04/2019 - La location avec option d’achat continue de faire des émules. Au moment d’acheter...
Le budget auto des Français a flambé en 2018 Le budget auto des Français a flambé en 2018 04/04/2019 - L’année 2018 n’a pas été conciliante avec le budget auto des ménages, bien...
Budget : ce qui change au 1er avril Budget : ce qui change au 1er avril 01/04/2019 - Les tarifs de l’énergie et de certaines prestations évoluent ce 1er avril 2019....