Le prêt à la consommation se porte très bien

Automobile

Selon les récentes publications de l’Association des sociétés financières (ASF), le prêt à la consommation (personnel, renouvelable, affecté..) a progressé de plus de 6 % en 2016 confirmant ainsi son redressement.

Crédit à la consommation : troisième année consécutive de hausse

6,4 %, c’est exactement la hausse qu’enregistré le crédit à la consommation en 2016. Une progression nettement favorisée par le rebond des financements personnels et financements liés à l’achat d’automobiles. Avec cette variation, ce type de financement affiche une hausse pour la troisième année consécutive, selon les statistiques publiées par l’Association des sociétés financières (ASF). Ces récentes données montrent que 38,8 milliards d’euros de prêts à la consommation ont été accordés dans l’Hexagone l’an dernier. Néanmoins, cette production demeure inférieure de 13 % par rapport à la production historique enregistrée en 2007. Par ailleurs, force est de constater qu’après trois ans dans le rouge, l’activité du prêt à la consommation voit sa production grimper de 6,4 % en 2016, après une hausse de 6,3 % en 2015 et progression de 1,2 % en 2014.

Une activité favorisée par le rebond des prêts personnels et des crédits auto

A regarder de près les statistiques de l’Association des sociétés Financières, force est de constater que l’activité a été particulièrement favorisée par le rebond du prêt personnel qui est devenu le premier produit de financement des établissements spécialisés dans le crédit à la consommation. En 2016, la production du prêt personnel a augmenté de 6,8 % pour atteindre 13,4 milliards d’euros. Le financement d’automobiles favorisé par les opérations de location avec option d’achat (plus de 32 % à 5,3 milliards d’euros) a aussi soutenu la reprise du prêt à la consommation. Pour l’Association, une grande majorité d’emprunteurs souhaitant acquérir un véhicule neuf, préfèrent désormais la location avec option d’achat (LOA) aux prêts affectés. Conséquence : les prêts d’automobiles affectés ont accusé un recul de 8,9 % à seulement 2,6 milliards d’euros l’an dernier. Toutefois, pour les crédits affectés à l’achat de véhicule d’occasion, les chiffres montrent une progression de 9,3 % en 2016 à 3,3 % milliards d’euros. Quant à l’octroi des prêts renouvelables, la production est quasiment stable avec une hausse de 0,1 % à 10 milliards d’euros. Pour rappel, les crédits renouvelables connaissent certaine baisse de production depuis l’entrée en vigueur des mesures de durcissement de la loi les concernant en 2019.


Dernières actualités Consommation
Budget : ce qui change en décembre 2019 Budget : ce qui change en décembre 2019 03/12/2019 - La fin d’année est annonciatrice de hausse en ce qui concerne les tarifs réglementés...
Black Friday immobilier : faut-il céder à la fièvre acheteuse ? Black Friday immobilier : faut-il céder à la fièvre acheteuse ? 29/11/2019 - Des promoteurs et des agents immobiliers annoncent des offres promotionnelles notamment...
Les dépôts de dossier de surendettement sont en recul en 2019 Les dépôts de dossier de surendettement sont en recul en 2019 21/11/2019 - Le surendettement semble se réduire en France pour la 7ème année consécutive,...
Impôts, immo, pouvoir d’achat … ce qui change au 1er novembre Impôts, immo, pouvoir d’achat … ce qui change au 1er novembre 31/10/2019 - Retour sur tous les éléments qui changent en novembre pour la population et son...
Consommation : ce qui change ce 1er octobre Consommation : ce qui change ce 1er octobre 01/10/2019 - Découvrez ce qui change à partir du 1er octobre 2019 en matière d’énergie et...