Diminuer mes mensualités jusqu'à -60%

Financer mes projets grâce au rachat de crédit

Immobilier, PEL, électricité…, ce qui change au 1er août


Du nouveau taux de rémunération du PEL aux tarifs de l’énergie (gaz, électricité) en passant par la revalorisation des loyers de référence, plusieurs dispositifs entrent en vigueur ce 1er août 2016. Le point sur les principaux changements.

PEL : le taux de rémunération passe de 1,5 % à 1 %

Pour les Plans Epargne Logement (PEL) déjà en cours, il n’y aura pas de changement concernant le taux de rémunération, en revanche les contrats qui seront souscrits à partir de ce 1er août se verront appliquer un taux de rendement abaissé.

En d’autres termes, le taux de rendement du PEL passe de 1,5 % à 1 % pour tous les nouveaux contrats souscrits à partir de ce lundi 1er août. Par ailleurs, celui  du Livret A ne changera pas, les autorités ont décidé de le laisser à 0,75 % et il sera maintenu jusqu’en août 2017.

Les tarifs du gaz augmentent, ceux de l’électricité baissent

Par rapport au barème en vigueur en juillet 2016, les tarifs réglementés de gaz augmentent en moyenne de 2 % au 1er août 2016. Cela se traduit par une légère hausse de 0,7 % pour ceux qui optent pour le gaz pour la cuisson, de 1,2 % pour la cuisson et pour l’eau chaude, et de 2,1 % pour ceux qui se chauffent au gaz.

Pour l’électricité, les tarifs baissent de 0,5 % pour les foyers et d’environ 1,5 % pour les professionnels (artisans). Il s’agit d’une première baisse des tarifs de l’électricité depuis 10 ans. De plus, le taux de contribution au service public de l’électricité (fiscalité de l’électricité) n’augmentera pas non plus en 2017, selon le gouvernement.

Légère hausse des loyers de référence à Paris

A la suite de l’encadrement des loyers dans la capitale, les loyers de références à Paris augmentent ce 1er août 2016. Cette nouvelle revalorisation restera en vigueur pendant un an. Selon les zones et les types de logement, la hausse est de 1 à 2 % en moyenne.

De ce fait, les propriétaires qui feront signer un nouveau contrat de bail ou qui renouvelleront un contrat devront impérativement s’y conformer à la législation en vigueur. Ainsi, leur loyer ne doit pas dépasser 20 % de loyer de référence en vigueur, ni lui être inférieur à 30 %.

À propos de Gueladjo Toure

Responsable Webmarketing - Gueladjo est webmarketer, c'est avant tout un spécialiste des sujets très techniques en rapport avec l'économie, la finance et le crédit.