Les Français confiants dans le marché immobilier

Les Français confiants dans le marché immobilier

En ce début d’année, les acquéreurs se montrent toujours prêts à profiter des emprunts immobiliers malgré une légère hausse des taux.

Une hausse des taux des crédits immobiliers contenue

La légère remontée des taux d’intérêt des crédits immobiliers n’inquiète pas les Français car les taux devraient rester attractifs au moins jusqu’au printemps. En janvier, leur moyenne s’est fixée à 1,38 % pour toutes les durées confondues. Pour le mois de décembre 2016, cet indicateur plafonnait à 1,34 %. Depuis novembre, les taux sont donc repartis à la hausse. Cependant, même si celle-ci est sensible, elle provoque des déclics chez les investisseurs tricolores.

La preuve en est puisqu’en janvier 2017 les banques se sont vues submergées par les demandes de crédit immobilier. Il faut souligner que dans cette conjoncture de taux bas, emprunter pour financer l’acquisition d’un bien immobilier n’a jamais été aussi intéressant.

Avec un pouvoir d’achat immobilier en hausse, les Français se montrent déterminés à investir dans la pierre que ce soit à titre de résidence principale ou secondaire.

Les professionnels du marché immobilier se montrent rassurant

En 2016, les taux bas historiques ont permis à 7,6 % de foyers en plus de souscrire un prêt à l’habitat par rapport à 2015. Face à ce constat les professionnels du secteur se montrent particulièrement confiants pour les mois prochains. Au regard de ce début d’année, les professionnels de l’immobilier s’attendent à une progression de 5 % du nombre de transactions.

D’une part, les banques se sont fixé des objectifs considérables. Pour les atteindre, il faut s’attendre à l’application d’une politique commerciale avantageuse pour les emprunteurs. Pour toutes ces raisons, la fédération nationale de l’immobilier (Fnaim) espère retrouver des niveaux similaires à 2006. Cette année-là, 2,7 % des logements ont changé de propriétaire tandis qu’en 2016, cette statistique n’a atteint que 2,4 %.

Enfin, la hausse des prix de vente des biens immobiliers ne devrait pas rebuter les acheteurs. En moyenne, ils ont augmenté de 1,5% au long de l’an 2016 et devraient poursuivre sur cette voie durant les prochains mois. Les spécialistes planchent sur une hausse pouvant atteindre 5 % mais se rassurent en prévoyant une accalmie due à la hausse des taux.


Sur le même sujet