Crédit auto : la location avec option d’achat suscite l’adhésion des Français

La LOA (location avec option d’achat) bouleverse le financement automobile et les modes de consommation des particuliers. Elle représente 14 % des crédits à la consommation.

L’emprunt automobile change de visage

Le prêt à la consommation est en particulier le prêt automobile connait une petite révolution. En effet, la location avec option d’achat est devenue majoritaire dans le financement automobile (plus de 60%). La LOA représente même 14% de la production de crédit à la consommation selon les chiffres de l’ASF (Association française des sociétés financières).

Depuis janvier 2016, la production de LOA représente 1,79 milliard d’euros, soit une augmentation de 36,4 % par rapport à 2015 et même 85% depuis 2014.

Les emprunts auto dits classiques ne représentent plus que 37% des financements de voitures neuves. A ce rythme, ils risquent de devenir un lointain souvenir.

Les raisons d’un succès populaire

Cette montée en puissance de la location avec option d’achat s’explique par diverses raisons. Tout d’abord, la LOA représente un certain intérêt pour les constructeurs automobiles. En effet pour lutter contre le vieillissement du parc auto français, la LOA force son renouvellement.

De plus, avec ce type de prêts, les constructeurs sont certains de voir les particuliers entretenir leur voiture dans leurs réseaux de concessionnaires.

Les constructeurs ont bien compris leur intérêt. Ils ne communiquent plus sur des mensualités de remboursement mais sur des loyers.

La place de l’auto dans le statut social a aussi évolué. L’ambition d’accéder à tous prix à l’entière propriété d’un véhicule est en mutation. Sans oublier l’ubérisation des nouveaux modes de consommation de l’automobile : covoiturage, location entre particuliers, etc.

La LOA est compatible avec le regroupement de crédits

Pour réduire leurs mensualités, les particuliers ayant souscrit à plusieurs prêts se tournent vers le regroupement de crédits.

Cette opération vise à réduire le montant des remboursements mensuels. Les crédits à la consommation ou immobilier peuvent être regroupés (voir notre article sur le rachat de crédit avec LOA). De même que la LOA.

Cependant, un délai minimum est souvent inscrit dans le contrat de LOA avant de pouvoir l’inclure dans un regroupement de prêts.