En 2017, les frais bancaires vont augmenter

En 2017, les frais bancaires vont augmenter

Selon les banques, leurs marges ont diminué suite à la baisse des taux des crédits immobilier. Pour limiter cette diminution, elles appliqueront des frais plus importants l’année prochaine.

La baisse des taux des prêts à l’habitat ne réussit pas à tous

Si la nouvelle année est une période propice à la détente et à la fête, les Français devraient tout de même rapidement déchanter. En effet, parmi toutes les hausses attendues pour l’année prochaine, figure celle des frais de tenue de compte.

La forte baisse des taux des emprunts immobiliers a eu pour de conséquences de voir le nombre de demandes de prêt augmenter au cours de l’année 2016. Les emprunteurs ont également pu bénéficier de conditions de financement avantageuses en renégociant leurs crédits. Durant cette même période les conseillers bancaires ont pu remplir leurs objectifs de vente.

La politique menée par la Banque centrale européenne (BCE) permet aux banques de détails de se refinancer à des taux très attractifs. De plus, ces dernières se voient appliquer un taux négatif sur leurs dépôts. En d’autres termes, les banques sont fortement incitées à prêter aux particuliers

Cependant, les établissements bancaires estiment que leurs marges de bénéfices a été rognée au cours des derniers mois de baisse des taux.

Plus 6 euros en moyenne de frais de tenue de compte

Pour compenser ces pertes, les groupes bancaires ont décidé de relever le montant de leurs frais pour l’année à venir. Cette augmentation devrait se chiffrer à 6 euros en plus selon les tarifs disponibles. La moyenne calculée pour 2016 était de 12 euros par an, elle devrait donc s’établir à 18 euros en 2017.

Certaines enseignes du secteur de la banque n’ont pas attendu la nouvelle année pour réviser leurs tarifs à la hausse. Dès l’automne, des clients ont vu leurs frais augmenter de 100 % ou même passer de la gratuité à 30 euros par an.

Au chapitre des frais appliqués à l’usage d’une carte de paiement, les banques sont toutes sur la même longueur d’onde : les frais pratiqués seront rehaussés de 1 à 2 euros à l’année.

Si 2016 a permis à certains emprunteurs de réaliser leur projet immobilier à moindre coût, être titulaire d’un compte coûtera désormais plus cher.