L'importance d'anticiper l’impact financier d’une naissance d'un bébé sur son budget

La naissance d'un nouveau-né est un moment particulier, remplit d’émotions pour le ménage et pour le cercle familial. Durant les premiers mois suivant l’arrivée du bébé, les parents n’ont pas la tête à se plonger dans leurs finances. Généralement, les Français ont tendance à s’intéresser plus sérieusement à leur budget dès lors que les premières difficultés apparaissent.

Tous les parents ayant accueilli un nouveau-né ont pourtant forcément dû changer leurs habitudes, c’est-à-dire leurs habitudes de vie mais aussi leurs dépenses mensuelles. Il y a essentiellement deux types de surplus de dépenses à prévoir avant l’arrivée d'un nouveau-né :

  • les dépenses liées aux équipements pour le bébé (l'aménagement de la chambre du bébé, ses vêtements, sa poussette, sa baignoire, sa table à langer, etc…) ;
  • les dépenses alimentaires, d'hygiène et de santé qui sont récurrentes (lait infantile, produits pour la toilette, couches, lingettes, etc…).

Les dépenses peuvent être plus ou moins importantes, suivant les choix des parents sur le type de matériel et de produits à acheter. Par exemple, les tendances actuelles sont plutôt orientées sur un retour aux produits biologiques qui plus naturels et plus respectueux pour la santé du bébé, mais aussi souvent plus coûteux.

Toutes les nouvelles dépenses associées à la naissance de l'enfant vont ainsi venir s'ajouter aux dépenses quotidiennes déjà établies du foyer, ainsi qu'aux charges récurrentes. Dans l'idéal, les revenus disponibles ainsi que le reste à vivre du foyer seront encore suffisant pour couvrir ces dépenses sans causer de déséquilibre financier. Mais pour les plus petits budget, l'arrivée du bébé peut causer un vrai trouble dans les finances du foyer et mettre en difficulté le couple ou le parent isolé.

Dans ces conditions, il faut alors trouver un moyen de réduire ses dépenses, et plus précisément ses charges mensuelles, pour trouver un bon équilibre et mieux anticiper la naissance du petit bout de chou. Pour cela, le rachat de crédits permettant de regrouper ses emprunts dans un seul financement et de rembourser l'ensemble par une mensualité réduite, grâce à un allongement de la durée de remboursement, paraît être une alternative à étudier de près avec un expert.

Faire un rachat de crédit avant ou après une naissance pour réduire ses dépenses mensuelles

Aménager son budget en fonction d’un évènement est possible avec le regroupement de prêts. L’opération présente l’avantage de pouvoir rassembler plusieurs prêts en un seul dont tous les crédits à la consommation et immobiliers. une fois réalisée, les futurs parents pourront ainsi mieux appréhender l'avenir en réajustant leurs mensualités dans le but de faire face à l'augmentation de leurs dépenses récurrentes.

Si la gestion des crédits se résume à un seul prélèvement mensuel, il faut s’assurer de rééchelonner la nouvelle durée de remboursement sur une période cohérente. En effet, si la nouvelle mensualité sera réduite en augmentant la durée, le coût total du crédit va lui aussi augmenter. L'idée est donc de trouver un juste milieu en fonction de la capacité de remboursement du foyer, du montant de ses crédits à racheter ainsi que de son taux d’endettement actuel.

Le plus, qui peut jouer un rôle central si les parents n'ont pas les moyens de s'acquitter des dépenses pour préparer la chambre du bébé, c'est qu'il est possible d’inclure une somme supplémentaire dans le montant total d'une opération de rachat de crédit. Par conséquent, toutes les dépenses relatives à l'achat du mobilier, de la tapisserie, de la peinture ainsi que de la décoration globale de la chambre peuvent être couvertes grâce à l'ajout de cette trésorerie.

Comment faire sa demande de rachat de crédit avant la naissance de bébé ?

Le regroupement de prêts est un financement adaptable, c’est-à-dire qu’il répond aux besoins de tous types de ménages, que les futurs parents soient locataires ou propriétaires de leur habitation. Chaque demande est unique et nécessite une étude sur-mesure qui peut être menée par une banque ou un courtier.

L'avantage d'un courtier en rachat de crédit comme Solutis, c'est que les parents du futur bébé peuvent être accompagnés dans la réalisation de leur projet tout en profitant des avantages du réseau de partenaires bancaires de l'intermédiaire. En clair, en une seule demande, le dossier sera adressé à plusieurs banques. Le courtier va s'occuper de comparer les offres proposées, ce qui augmente les chances d'obtenir un accord de financement avec le meilleur taux nominal selon le profil des emprunteurs.

Idéalement, il est conseillé de recourir au rachat de ses prêts avant un changement de situation, ici avant la naissance du nouveau-né dans le cas présent. Mais il faut savoir qu'il est encore possible de demander à réduire ses mensualités, même si ses charges mensuelles sont déjà devenues trop lourdes dans son budget.