0 800 860 860

Pour la première fois depuis la fin de la crise de 2008, le nombre des crédits à la consommation enregistre une hausse. A ce jour, 26 % des Français détiennent ce type de financement et la plupart sont des emprunteurs séniors.

Seniors : une clientèle très prisée par les banques

Comme le montrent les récentes statistiques publiées, le nombre des prêts à la consommation souscrits en France repart en hausse pour la première depuis la crise économique et financière. Cependant, force est de constater que ces emprunts sont très souvent contractés par des séniors.

Un profil emprunteur très prisé par des banques et des établissements bancaires. Des contrats d’assurance emprunteur sur-mesure aux offres de financement dédiées, les prêteurs mettent tout en œuvre pour attirer cette clientèle.

Avec la régularité de leurs revenus (pension de retraite), les seniors n’ont pas de risque de chômage et 70 % d’entre eux sont propriétaires. Ils sont plus dynamiques, ils vivent mieux, plus vieux et détiennent plus de la moitié de l’épargne

Cette solvabilité et cette sérénité financière sont des facteurs très appréciés par des banques qui ont bien flairé le filon. Ainsi, les emprunteurs séniors bénéficient des conditions de financement très attractives (taux d’intérêt bas, assurance emprunteur détendue).

Les séniors peuvent-ils faire un regroupement de crédit ?

Pour la plupart des Français, le passage à la retraite est synonyme de baisse de revenus, qui souvent peut être importante. Les statistiques avancent une baisse de revenus de 38 % pour les employés du privé et peut atteindre jusqu’à 48 % pour un cadre.

Par ailleurs, même si certaines dépenses (transport, charges sociales) vont diminuer, d’autres charges fixes ne vont pas baisser, il s’agit principalement des charges liées aux prêts (immobilier, consommation) en cours.

Avec la multiplication des crédits à la consommation, la plupart des séniors continuent à supporter des mensualités importantes quand ils partent en retraite. Ces emprunteurs (retraités ou futurs retraités) peuvent opter pour le regroupement de crédits.

Cette opération bancaire, va alors leur permettre d’anticiper les nouvelles exigences financières. Le montant de la mensualité, lissé sur une nouvelle durée de remboursement plus importante via le rachat des encours existants, va s’adapter à la baisse réelle des revenus.


Vu à la TV : l'interview Solutis

Vidéo : interview Solutis