0 800 860 860

Malgré une forte demande de crédit de la part des jeunes emprunteurs en 2015, force est de constater que l’accès au financement est toujours difficile pour ce profil emprunteur.

Prêt immobilier, consommation : peu de demandes financées chez les jeunes

En France, l’accès au crédit relève du parcours du combattant pour les emprunteurs âgés de moins de 30 ans. En 2015, ce profil emprunteur rencontre un grand nombre de difficultés pour accéder au prêt immobilier et au prêt à la consommation, selon une récente étude.

Cette année, les jeunes emprunteurs représentent 25 % des demandes de financement (immobilier, consommation) mais leur part dans les projets aboutis n’est que de 18 %.

Dans le détail, 58 % des projets de prêt à la consommation ont été financés contre 33 % pour les prêts à l’habitat. En comparaison à la moyenne toutes générations confondues, les taux de financement s’établissent à 74 % pour le prêt à la consommation et 27 % pour le crédit immobilier.

Jeunes emprunteurs : les difficultés rencontrées

Les difficultés rencontrées par les emprunteurs de moins de 30 ans sont diverses et variées. Cependant, l’étude porte une attention particulière à la situation professionnelle précaire à laquelle sont particulièrement confrontés ces jeunes emprunteurs.

Pour les demandes de crédit immobilier, les banques s’intéressent principalement à la situation professionnelle du demandeur, mais aussi au montant de l’apport personnel.

Les jeunes n’ayant pas eu le temps d’économiser suffisamment, doivent fournir environ 10 % de l’opération. Une somme souvent importante dans le contexte de prix immobiliers encore élevés.

Primo-accédants : quelques astuces pour obtenir un prêt immobilier

L’année prochaine, malgré une stabilité prévue des taux d’intérêt, certains critères d’octroi devraient se durcir (remontée des prix, offre réduite dans le neuf) pour les jeunes emprunteurs.

Cependant, pour optimiser leurs chances auprès des prêteurs, ces emprunteurs ont intérêt à faire jouer la concurrence. A savoir que certaines banques disposent des offres spéciales pour les jeunes avec des taux t’intérêt attractifs, des financements complémentaires, des contrats d’assurance moins coûteux…

Il existe également des crédits conventionnés permettant de faire baisser le coût total du projet. Il s’agit du PAS (prêt accession sociale), PTZ (prêt à taux zéro), prêt 1 % employeur…


Vu à la TV : l'interview Solutis

Vidéo : interview Solutis