0 800 860 860

L’endettement excessif et l’accumulation des dettes sont devenus monnaie courante pour les agriculteurs, les aides de l’Etat et de l’Union Européenne ne suffisent plus à assurer l’équilibre financier. Cependant, quel type de rachat de crédits peut répondre aux besoins d’un agriculteur ?

De plus en plus d’agriculteurs sollicitent le prêt bancaire

Qu’ils soient cultivateurs, viticulteurs ou éleveurs, les agriculteurs sollicitent très souvent les emprunts bancaires afin de financer l’achat de leur matériel ou tout simplement pour renouveler leur part de machines agricoles.

Pour financer ces types d’achats, les banques ont développé des offres spécifiques aux besoins des agriculteurs et des professionnels de l’agriculture. Ainsi, ces profils emprunteurs bénéficient des conditions de financement particulières.

Souvent garantis par l’Etat, ces prêts spécifiques aux agriculteurs bénéficient d’un taux avantageux et sont remboursables sur une période adaptée à l’activité saisonnière de l’emprunteur exploitant agricole. La plupart des grandes banques renommées proposent ces types de financement.

Accumulation de dettes : un vrai problème pour les exploitants agricoles

Souscrire un crédit (professionnel ou non) pour s’installer et développer son exploitation agricole est nécessaire et souvent indispensable, mais dans des proportions raisonnables et compatibles avec les chiffres d’affaires attendus.

Par contre, s’endetter encore pour rembourser un financement précédent lorsque la trésorerie attendue ne permet pas de le rembourser, est entre autre l’un des premiers signes de l’accumulation de crédits.

A ce jour, malgré les aides publiques et Européennes, ce phénomène touche de plus en plus d’exploitants agricoles qui ne sont plus en capacité de rembourser leurs dettes avec la trésorerie disponible.

Il s’agit d’une situation plus grave qu’un simple défaut de paiement. Pourtant, dans certaines conditions, le regroupement de crédits peut permettre d’éviter la spirale de l’accumulation de dettes.

Le rachat de crédits peut aussi être dans le pré

Manque de trésorerie, manque d’investissement professionnel ou manque de bâtiment d’exploitation…, les exploitants agricoles rencontrent des problèmes financiers divers et variés. Pour y remédier, certains n’hésitent pas à accumuler des prêts à la consommation, des crédits renouvelables ou encore des cartes de crédits.

Les principales conséquences de cette accumulation de prêt sont le surendettement et le plan de redressement personnel et professionnel. Cependant, dans certaines conditions, le regroupement de crédit peut permettre d’éviter cette spirale et ses conséquences.

Rappelons que cette opération bancaire est le regroupement de plusieurs emprunts de différentes natures en un seul et unique crédit à mensualité adaptée à la capacité de remboursement de l’emprunteur.

Les exploitants agricoles (éleveurs, viticulteurs ou cultivateurs) et les professionnels de l’agriculture peuvent aussi prétendre au regroupement de crédits, sous certaines conditions (les revenus issus de l’exploitation ne seront pas pris en compte par les banques).


Vu à la TV : l'interview Solutis

Vidéo : interview Solutis